La soirée Des connexions

Hardworkeuse, life style, reseaux sociaux, Uncategorized

Vous êtes dans une activité bien être ?

Le bien être dans la communication digitale, comment, où, comprendre le positionnement marketing d’un vaste domaine en plein essor.
🛠️🌸
Le digital au coeur du naturel, quelles sont les méthodes, les chiffres à connaître et les fondamentaux.🌹
Créer son réseaux, susciter des besoins et peut être des vocations 😉

Réflexologie, sophrologie, naturopathie, art-thérapie…

Rencontre autour d’un domaine d’activité en constante augmentation (7% par an).

A l’heure où (enfin) nous prenons conscience que notre corps à besoin d’être soigné à la racine et plus simplement en surface, et que notre alimentation est liée à notre humeur, que chacune des parties de notre corps est intime à une émotion…

Je vous propose une Rencontre pour partir à la conquête de notre nouveau nous et du digital !

Amuses bouches healthy, cocktail.

25 places disponibles !

GRATUITE
19h – 21h (max)

Et si influencer était super flux ?

En passant..., Hardworkeuse, life style, reseaux sociaux
Définition : influence
nom féminin
  1. Action exercée sur (qqn ou qqch.)
  • (PERSONNES)
    Action volontaire ou non (sur qqn).

    Et concrètement un influenceur c’est quoi?

    Une nana qui passe son temps à faire des regimes ou se maquiller ? Une star de télé réalité qui mange des bonbons en permanence ?

    Non !

    Un influenceur est une personne(très) active sur les réseaux sociaux qui, par son statut, sa position ou son exposition médiatique, (et sa personnalité) est capable d’être un relais d’opinion influençant les habitudes de consommation dans un but marketing bien sûr.

    Les influenceurs sont sollicités par les marques, les entreprises afin d’améliorer leur communication, ainsi que dans le cadre d’actions publicitaires.
    Cibler une nouvelle gamme de clients, lancement de nouveaux produits et/ou visibilité.

    ➡️ Mais vous aussi n’hésitez pas à solliciter les marques pour débuter !

    Cependant, les marques ne s’intéressent qu’aux profils ayant un nombre minimum d’abonnés.

    les micro-influenceurs — à partir de 20.000 abonnés
    Plus sur un échange que sur une rémunération

    les macro-influenceurs — plus de 100.000 abonnés.

    les méga-influenceurs — plusieurs milliers d’abonnés

    Article interessant ici !

    Les influenceurs travaillent majoritairement sur les réseaux sociaux en dirigeant de nombreux abonnés à travers leur compte Instagram, snap ou encore leur chaîne YouTube.
    Ils ont un rôle d’intermédiaire entre les entreprises et leurs potentiels clients.

    Combien gagne un In-fluenceur instagram?

    Ca depend du nombre d’abonnés :

    Les chiffres

    Conseil de GirlsWorkeuses :

    Cela demande une aise devant la camera ou smartphone, une bonne qualité d’image, une bonne éloquence, un joli phrasé.

    Un influenceur doit avoir une histoire, une vie derrière cet hypermarketing, n’hésitez pas à poster des videos sans objectif de ventes directes.

    Expliquez pourquoi, comment vous avez decouvert cette marque / produit avec un langage ni trop technique ni trop basique.

    Vous devez toujours mettre votre motivation avant vos produits en valeur.

    Donnez des astuces personnelles, demandez à vos abonnés ce qu’ils en pensent investissez les dans vos choix.

    Publiez régulièrement, des videos d’au moins 2 minutes.

    Et surtout allez au devant des rencontres en dehors des medias,
    Vos abonnés et marques doivent aussi vous connaître physiquement.

    Attention ! Ne filmez pas votre environnement personnel dans sa globalité, préférez un espace clos et / ou un studio.

    A ce propos une plate-forme de micro enfluenceurs vient de voir le jour victoria Talents crée par Magalie Berdah agente de stars et directrice de Shauna Events.

La breloque de luxe, kitsch et magnifique !

En passant..., fashion, Hardworkeuse, life style

Un univers décalé, où le ultra chargé devient la griffe psychédélique assumée et luxuriante.

Mouchkine, c’est l’histoire d’une rencontre. Rencontre entre une créatrice de bijoux et un créatif publicitaire. Vous prenez ces deux ingrédients, vous secouez bien fort et ce mélange détonnant donne Mouchkine : une nouvelle marque de bijoux haute couture extrêmement colorée, florale et chic, à l’univers très marqué pour un résultat encore jamais vu.

On ose, on l’assume, on l’exhibe, pour assumer son côté femme, son côté charme. En collier, on ose la couleur, la surcharge, les motifs…

mouchkine jewelry, le kitsch ultra chic !

Plus que jamais, le kitsch, le bling bling, s’invite sur les défilés de haute couture des plus grandes marques. Surcharges, accumulations, motifs floraux, animaux et couleurs vives viennent donner une tonalité pop et fun à la mode et à nos tenues les plus incroyables.

Une page à visiter de toute urgence :

mouchkine-jewelry

Le site :

https://mouchkine-jewelry.com/

Tags: #bijoux, #chic, #couture, #elegance, #fashion, #fashionable, #jewellery, #jewelry, #kitsch, #luxury, #mode, #mouchkine, #precious, #style,

contact@mouchkine-jewelry.com

Source : site de Mouchkine et page Facebook

Événement (génial) Girlsworkeuses

En passant..., Hardworkeuse

Les Fondamentaux des réseaux

28-02-2019

On commence 2019 par le début 😉 !

Ladies and gentlemen, I am pleased to present to you :

Une rencontre conviviale afin de vous donner toutes les bases d’une communication réussie.

Comment choisir ses réseaux ou médias de communication, assurer une visibilité de qualité et gérer sa communauté.

Comment passer moins de 30 mn par semaine sur son ordinateur tout en assurant ses publications régulièrement.

Autant de questions qui meritent des réponses claires.

Un moment d’échange est prevu à l’issu de cette présentation.

En 1 Heure YES WE CAN!!

Sur Place boisson, café…

Un lieu pétillant et chic, la Conciergerie du Parc pour accueillir cet événement.

Cliquez ici pour participer

IMANËKA, Le style Ethnique et intemporel.

Hardworkeuse

De la ligne de prêt à porter pour enfants, Imanëka a su proposer des créations tendances et pétillantes, pour toutes les femmes et tous les styles…

« Parce que ma plus grande source d’inspiration est ma fille, j’ai créé IMANËKA, une ligne de vêtements et d’accessoires pour enfants aux croisements des cultures, des couleurs et des origines. Des pièces enchantées pour jouer, rêver, dormir et cultiver son originalité

Emmanuelle Kena, couturière diplomée est passionnée par la confection textile à l’esprit ethnique et métissé.
Elle participe depuis de nombreuses années à la dynamique créative locale Nantaise.

À la naissance de sa fille Imane, elle crée la marque IMANËKA. Sa passion pour les tissus africains l’inspire et l’amène à développer une ligne de vêtements et d’accessoires pour enfants. La marque s’ancre dans un univers coloré, aux cultures multiples et à l’image de ses racines afro-européennes. Le rendu empreint d’authenticité marque son temps par un style élégant et actuel.

Aujourd’hui à travers Imanëka, Emmanuelle élabore des pièces uniques au gré de ses coups de cœur de matières, de couleurs et de formes. Imanëka c’est donc la rencontre du parcours et du regard d’une femme ouverte sur le monde et sur ses richesses. Ses pièces uniques tendances et colorées alliant qualité, esthétique et émotion, raviront les enfants ainsi que leurs parents. MM, couturière diplomée est passionnée par la confection textile à l’esprit éthique et métissé .

A ce jour Imaëka fait le bonheur des femmes actives et tendances en lançant sa ligne d’accessoires (indispensables ! ) , pochettes, ceinture, confirmant ainsi l’engouement pour ses créations, bi-matières nous entraînant dans son monde afro-chic !

Emmanuelle est une femme souriante, à l’affût de nouvelles propositions toujours aussi féminines que soignée.

Donner une touche singulière à votre maison en y ajoutant des coussins, abats jour, dans cette lignée toujours aussi actuelle, exclusive et originale :

Source : www.imaneka.com

Boutique en ligne : Imanëka

Page Facebook : Imanëka

INSTAGRAM : Imanëka_design

Retrouver IMANËKA aux ateliers confection à la Conciergerie- Labo de quartier – 24 Mails des Chantiers 44200 NANTES

DJOUNDA COOK, l’exhausteur de Goût de vos occasions spéciales.

En passant..., Hardworkeuse, Uncategorized

Une personnalité dynamique drôle, Professionnelle , une rencontre Toquée et PassioNANTES, DJOUNDA COOK le traiteur Tout Terrain et toutes occasions.

Intriguée par de jolies de petits fours et canapés sur photo sur les réseaux, j’ai voulu en savoir plus sur cette styliste culinaire.

Une rencontre riche en émotion sur l’aventure pentueuse de l’auto entrepreunariat, être une femme en 2018 et s’accrocher à sa passion.

Voici Laura Cécile…

Je me présente Laura-Céline YOU. Traiteur chef a domicile 39 ans. Nantes.

Mon metier ? Vous faire découvrir de nouvelles saveurs hautes en couleur et en originalités , inédites, tout en proposant aussi des classiques de la Gastronomie.
« Pour moi le monde n’a pas de frontières, et le plaisir de les partager est immense. »

Née au Cameroun, adoptée dans une famille française, avec d’autres enfants de d’autres origines. L’ouverture sur le monde est dans mon ADN je dirais …

Alors c’est tout naturellement que je l’exprime dans mes plats, à travers des créations inédites, des plats d’antan, des

 

« Curieuse, et passionnée, je propose un service Traiteur sur mesure ! »
Des Ateliers de cuisines Adultes – Enfants – Entreprises. Et du service Chef à Domicile sur Nantes Et son agglomération, occasions spéciales, buffet, cuisine à domicile, dîner en amoureux.
Pour ma gamme je fais du sur mesure donc bien entendue j’ai des repas Vegan, veggies, sans gluten à proposer avec, toujours des produits de qualité bien sûr.

Suite à une reconversion professionnelle,  ce fût une vraie remise en question et envie de faire le point, mes amis m’avaient déja fait penser à la cuisine, et je me suis lancé alors j’ai réalisé un FONGECIF en cuisine.

Une année où je me suis dit :

 

« il faut tenter le tout pour le tout. »

J’ai ouvert mon entreprise l’année suivante, sachant le temps nécessaire pour se faire connaître ; j’ai recherché une activité complémentaire à mon activité et je suis actuellement au sein de l’association de la clef des champs, Ferme biologique sur Bouguenais où Je propose des ateliers de tout mon savoir faire en cuisine pour les 5 – 12 ans, leur transmettre ma passion, entre pédagogie et prise de conscience des circuits de production et de distribution des aliments,et la réalisation de plats avec des produits fermiers.

C’est un poste dans lequel je m’éclate vraiment et me correspond bien également humainement. Voilà je poursuis mon petit bonhomme de chemin.

Je pense que ce projet est née à un moment ou je devais faire un retour sur moi même.

Ne serais ce que le nom de ma société, il porte Mon passé, Mon présent et Mon avenir….Je suis une femme des temps Moderne, me semble t’il ;), bourrée d’énergie, opiniâtre et indépendante.

« Je pense que ce qui peut arriver de mieux à une personne est de se réaliser quelque soit le domaine… »

Pour moi la cuisine fait partie de ma réalisation personnelle .

Et j’ai une motivation à toute épreuve. [Sourire] .

Passionnée et entière, Je souhaite aller loin!

Et girlsworkeuses.com lui souhaite et sait qu’elle peut !

 

L’actualité Marquante pour toi?

…. Je pense qu’en ce moment tout est malheureusement tristement marquant, il faut se nourrir de nouvelles positives !

 

En ce qui concerne la Condition de la femme 2018?

Je dirais la condition Humaine en générale. J’aime regarder les choses en globale, et surtout me dire que c’est ensemble qu’on avance.

Et ta tenue préférée pour traîner?... pyjama pilou pilou! [le must have]

 

Je fais tout ce que les gens souhaite j’adapte tout simplement. Et c’est là ma spécialité.

 


La dame de cantine ! Portrait ordinaire de la dame en blanc

Hardworkeuse

Les fonctionnaires territoriaux, souvent assimilés à des séances de pauses léthargiques interminables adeptes du 9h-17h sont parfois victimes de généralités non vérifiées.

Or, il est loin de ce cliché du costume blanc de l’AER, l’agent d’entretien et de restauration.

Déjà, lorsque vos progénitures sont endormies les poings fermés, nous sommes déjà en action…

A 6h du matin, blouses bleues, même pas cintrées, même pas jolies, nous excellons dans le nettoyage des Water Closets où vos douces fripouilles nous laissent le privilège inter-sellaire et coloriages urinaires.

La ville se reveille doucement, alors que nous terminons de briquer, couloirs et escaliers, la classe et son parquet, les faïences et le carrelage, la musique de la radio donne le rythme de notre dur métier tout en chassant quelques araignées.

Livres rangés, fenêtres ouvertes prêt à respirer, instituteurs et élèves font leur entrée, 9h il est temps pour nous de s’effacer.

Nettoyer, balayer, astiquer..

On s’appose alors sur les murs afin de se poser, fumer une clope, papoter, vapoter, prendre la pause et décupler notre sororité.

Trente minutes à faire le point, à savoir combien de petites têtes blondes viendront dévorer dans notre restaurant scolaire.

« CE MIDI ILS SERONT 279 »

Un pronostic qui ne tardera pas à être confirmé, une vérification de ce qui a été livré doit être effectué. R. A. S.

9h30 il est temps d’enfiler notre habit de lumière, qui fait notre style, charlotte sur le coté pas une mèche ne file et on recommence, désinfection, rinçage, dressage de couverts et préparation, autant dire que regarder les minutes qui passent est devenu une addiction.

Il est temps pour nous de nous restaurer, certes nous n’avons rien cuisiné mais le goût y est et c’est toujours ça de gagner.

A Peine le temps de terminer, nos petites maternelles s’assoient, comme des grands, pressés de goûter les mets qu’on leur a concocté (on ne leur dira pas que c’est moi qui l’a pas fait !!!!)

A savoir que 2 services de maternelles et 2 primaires viendront se succéder en canon, avec des bouquets d’intonations montant dans les aiguës imparfaits et inaudibles.

Bref, nos journées se finissent à 15h50, après avoir débarrassé, nettoyé , désinfecté , rincé tables, chaises et les pieds de celles ci et les dessous de celles là, la cuisine à brosser, faire briller…

Je voulais mettre un point d’honneur à rétablir la vérité, nous, mères, travailleuses, invisibles, 10 heures d’attention permanente, chaque jour la même besogne défaite et refaite et pourtant notre bonne humeur et nos sourires sont persistants.

Nous Girlsworkeuses sommes heureuses lorsque sonne la cloche de cette première journée, pour revêtir le costar de maman et ce, jusqu’à tard le soir.

Respect à vous Mesdames, dans le secteur public, en indé, ou dans privé, pouvoir concilier travail, famille, cheffe de famille aussi, assumer la charge mentale, prendre ses enfants dans les bras, la fatigue sur les épaules, mais toujours le même combat… Pour tout ça bravo.

Johanna Rolland, Maire de Nantes.

Hardworkeuse

Quand l’Homme et la femme font la paire.

Girlsworkeuses a tenu à mettre en avant un portrait de celle qui, à mon sens, est une fervante defenseuse de l’égalité Homme – femme.

Une femme élégante et de caractère en phase avec les réelles difficultés que la gente féminine peine à exprimer au travers du quotidien, mais aussi dans le domaine professionnel par la mise en place d’actions concrètes et surtout d’écoute.

Un engagement fort contre les inégalités, en tant que femme, maire, mais aussi maman, Johanna Rolland est l’ambassadrice d’une ville qui affiche une volonté de lutter contre toutes les discriminations en arborant fièrement le label diversité depuis 2012.

Madame Le Maire, qui êtes vous ?

Parce que la vie ne se résume pas à la vie politique … Je suis née à Nantes en 1979, j’ai grandi à Vertou avec mes deux sœurs dont je suis l’aînée. Je suis mariée à Fabien, professeur des écoles. Nous avons deux enfants de 7 et 5 ans. Les moments en famille, avec mes proches sont précieux pour se ressourcer, pour le plaisir tout simplement. J’aime prendre le temps de lire, les balades à Nantes ou en bord de mer.

Mes engagements

Mon parcours est un parcours d’engagement. Dans le monde associatif d’abord, lorsqu’à 15 ans, j’entraîne une équipe de basket.

Les valeurs de cohésion d’équipe, de solidarité, de partage que je découvre au sein de cette aventure collective forgent mon adolescence.

Engagement et premières expériences militantes ensuite à l’IEP de Lille, où je poursuis mes études, après deux années en classe préparatoire hypokhâgne et un bac obtenu au Lycée des Bourdonnières.

Mon parcours étudiant s’achèvera par un DESS « Politique de la ville, développement local et démocratie participative » à Grenoble.

Désirant alors travailler en ONG. Je pars d’abord en Bosnie, au sein d’une organisation allemande qui s’occupe des enfants touchés par la guerre, puis en Afrique du Sud où je suis détachée par les services de l’ambassade pour monter des projets de coopération avec des ONG locales.

L’engagement, je l’ai aussi vécu aux côtés de Jean-Marc Ayrault comme attachée parlementaire.

En 2008, candidate sur la liste qu’il conduit, je suis élue et devient adjointe au Maire à l’éducation et à la jeunesse.

Je conserve ces délégations en 2012 lorsque je deviens Première adjointe au Maire, Patrick Rimbert, en étant chargée par ailleurs de la politique de la ville et des grands Projets urbains en tant que Vice-présidente de Nantes Métropole.

Je suis élue conseillère générale du canton Dervallières-Zola en 2011.

Fidèle à mon engagement contre le cumul des mandats, j’en démissionne en 2014, après mon élection en tant que Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole.

Une exigence : faire vivre concrètement les valeurs sur le terrain

Ce parcours a gravé en moi les valeurs d’égalité, de solidarité. Le combat pour l’égalité est au cœur de mon engagement. Il puise ses racines dans mon histoire familiale et personnelle. Mon père était employé de banque, délégué syndical, engagé à gauche et anticlérical. Ma mère était institutrice et chrétienne. Nous parlions beaucoup politique à la maison. L’homme et le rapport aux autres étaient au centre de tout.

Pour moi, faire de la politique consiste à faire vivre des valeurs, des idées en actions quotidiennes. Parce que le doute sur la politique vient du sentiment qu’il y a un écart entre les mots et les actes, il est indispensable que les valeurs que l’on affirme se traduisent par des réalités concrètes dans le quotidien de chacun. C’est une exigence absolue, si nous voulons renouer le fil de la confiance.

C’est ce que j’appelle la République du pragmatisme, conjuguer les valeurs du réel : conjuguer utopie et et leur déclinaison concrète.

Je consacre mon énergie à faire avancer l’égalité sur le terrain, pour franchir les caps nécessaires vers l’égalité réelle.

L’intelligence collective rend plus fort et plus efficace

Cette conviction je l’ai forgée lors de ma première expérience professionnelle dans les quartiers populaires du Creusot.

J’ai mis en place des concertations citoyennes associant les habitants et les jeunes. J’ai aussi pu travailler avec des gens qui avaient des parcours très différents.

Aujourd’hui elle est un fil essentiel de mon action de Maire : rénover les pratiques et ouvrir davantage le monde politique : travailler avec la société civile, renouveler la pratique démocratique, donner la parole aux habitants, favoriser un renouvellement réel des responsables politiques sont quelques-uns de mes fondamentaux.

C’est en faisant le pari de l’intelligence collective et de l’expertise citoyenne que le projet est partagé largement et gagne en efficacité. Mon leitmotiv : une gouvernance plus collective, plus partagée et plus ouverte.

L’avenir de la France s’invente dans les territoires

J’en fait le constat tous les jours : la France fourmille de talents à encourager, d’énergies à libérer, de volontés à fédérer.

Je suis convaincue que les villes et les métropoles ont un rôle déterminant à jouer dans la dynamique de la France et des territoires. Je m’investis pour porter leur parole et les solutions qu’elles inventent. De novembre 2014 à novembre 2016, j’ai été Présidente d’Eurocities, réseau qui porte la voix des 130 métropoles européennes et vice-présidente de France Urbaine, qui regroupe les élus des métropoles et des grandes villes de France.

Avec le comité exécutif Eurocities, adoption d’une déclaration sur l’action climatique.
Je suis tout autant convaincue qu’elles doivent penser leur développement avec et au bénéfice des territoires péri-urbains et ruraux qui les entourent. C’est ce que j’appelle l’alliance des territoires. Une alliance qui respecte la diversité des territoires, qui en fait une force. Une alliance gagnant-gagnant pour les habitants.

Relever le défi d’un monde en transitions

Le monde change vite, très vite ; plus vite que nos organisations, que nos institutions. La transition numérique bouleverse les modes de vies, traverse l’économie et notre quotidien dans tous les domaines. La transition écologique est un défi essentiel à relever. Préserver les ressources de notre planète, sa biodiversité et lutter contre le réchauffement climatique sont autant de défis à relever pour l’avenir de nos enfants. Ces transitions, entre autres, créent des incertitudes, des inquiétudes. Mais, si nous savons anticiper, être mobiles, elles peuvent aussi devenir de formidables opportunités, et des leviers pour lutter contre les inégalités.

Atelier de travail lors du premier grand débat du mandat : Nantes, la Loire et nous.

C’est le sens de l’action que j’impulse à Nantes. Avec toujours la même conviction : c’est par la mobilisation collective de tous que nous relèverons ces défis. A l’aube d’une nouvelle époque, nous devons ouvrir de nouveaux horizons, inventer des réponses nouvelles.

En restant fidèle à l’essentiel, aux valeurs qui m’animent, j’inscris résolument mon action dans la construction d’un nouveau modèle de développement que j’appelle la social-écologie.

Voilà pour ce portrait issus du site de la ville de Nantes.

Avec ce petit mot du cabinet du Maire, à propos du blog :

« Je vous félicite pour votre initiative qui vise à mettre les parcours de femmes à l’honneur.
Pour progresser vers une égalité entre les femmes et les hommes, vers une égalité réelle, nous devons organiser des actions pour que chacune et chacun trouve sa place à Nantes, quels que soient son sexe, son origine, sa profession. Et cela passe notamment par la valorisation de parcours. »

MART in a good life!

Hardworkeuse, Uncategorized

Un témoignage bouleversant et viscéral, un hommage poignant à la vie en prônant le retour à la source et le rapprochement à la nature.

Un portrait de femme extraordinaire, vrai, une Girlsworkeuses quoi… (gw)

Je l’aime tant le temps qu’il reste

Cette phrase tirée d’une chanson de Serge Régiani a fait écho, telle une évidente révélation… j’ai brutalement pris conscience que mes jours étaient comptés !

Mais avant d’aller plus loin, permettez moi de vous raconter brièvement mon histoire.

Après mon burn-out et la cessation de mon activité de consultante web, j’avais pris la décision d’aller vivre au Maroc, mes antidépresseurs dans les bagages.

Deux ans après, quelques jours après mon cinquantième anniversaire, alors que je m’apprêtais à voyager en France, j’ai été prise d’un malaise qui laissa croire aux médecins de l’aéroport que j’étais en train de faire un AVC.

Immédiatement acheminé vers un hôpital Marocain, les urgentistes ont procédé à une IRM, le diagnostique fut sans appel, j’avais une maladie neurologique dégénérative dans la branche des Myélopathies Cervico-arthrosique, le neurologue m’expliqua rapidement qu’aucune intervention chirurgicale ne pouvait être envisagée puisque le processus de dégénérescence était bien avancé et qu’à terme je perdrais d’abords l’usage des membres supérieurs puis enfin les membres inférieurs.

Cette annonce m’avait littéralement anéantie, je ne pouvais m’imaginer totalement dépendante alors qu’au fond de moi une petite voix me disait que j’avais encore plein de choses à faire.

J’ai passé de longs mois à m’apitoyer sur mon sort, le temps nécessaire pour accepter l’inacceptable : vivre le temps qu’il reste avec cette maladie invalidante.

La Camberle – Tarn et Garonne

Revenue, pour ainsi dire, en catastrophe en France puisque rapatrié du Maroc j’ai vécu, durant de longs mois, dans une magnifique demeure du XVII ême siècle en milieu rural.

Je me suis alors reconnecté à la nature, cet environnement qui m’a toujours apporté réconfort et sérénité durant mon enfance.

Alors pourquoi ce site ?

De mon ancienne vie de Coach Web, j’ai gardé mon intérêt pour internet et comme me l’avait très justement conseillé Dominique mon confrère et ami du web mon expérience méritait d’être révélée.

A présent, sur la voie de la guérison (c’est une certitude) j’ai décidé de partager mes expériences afin de créer une activité lucrative.

J’ai dévorer son site, des astuces, des coups de cœur, des recettes, des points de vue et des traits de vie à éveiller notre conscience, à prendre la vie dans l’autre sens !

En tant que femme est-ce qu’il y a un sujet d’actualité qui t’a interpellée cette année ?

Je ne regarde plus la télé depuis des années mais s’il y a un sujet qui me touche énormément c’est l’excision et toutes mutilations faites au corps des femmes, j’espère qu’un jour les mentalités et les traditions changeront afin d’arrêter cette torture.

Je change radicalement de sujet pour une question beaucoup plus légères quelle est selon toi la tenue la plus décontractée que tu aimes porter ?

Officiellement je dirais que le pyjama en pilou est the best! Mais officieusement il est vrai que la tenue d’Ève c’est plus appréciable et légère !

 

Merci Martine pour ce beau témoignage en espérant conclure nos beaux échanges par une future et proche rencontre 😉 

A votre santé !

Site : http://lesecretdelanature.com

Instagram : @martine.s_thefrenchlifestyle

Le VTC du Golfe Sandra votre chauffeur privé.

Hardworkeuse

Aujourd’hui c’est avec Sandra que j’ai papoté. (oui je passe mon temps à blablater)

http://sandra-chauffeur-prive.fr

Vtc un métier par passion

Sandra : Une main de fer dans un gant de velours blanc, elle vous emmène, vous ramène, vous transporte et vous porte… (Avec son énergie hein😋) à bon port et entre bonnes mains.

Tu peux me présenter ton taff, même si le terme VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) s’est democratisé ?

Je suis chauffeur privé (vtc) sur la presqu’île de Rhyus.

Mon travail consiste dans un premier temps à vous faciliter la vie en mettant à votre disposition mes compétences de chauffeur avec véhicule et ce qu’importe le jour et l’heure.

Je suis maman de jumelles de 18 ans donc loin de l’organisation scolaire et pour ce métier il faut être libre car pas d’horaire !

Et l’Origine de cette vocation :

Je viens du milieu du transport, titulaire de tous mes permis de conduire poids lourds, transport en commun et pour mon plaisir la moto.

J’ai voulu faire ce virage vers le Vtc car je suis d’une nature très humaine, généreuse et à travers la personnalisation de mes services j’aime voir les clients satisfaits cela me rend heureuse.

J’essaie de rendre l’expérience de la route le plus agréable grâce à ma connaissance des lieux, le respect de la législation bien sûr , la prudence et la bienveillance…

De nature sociable et positive , j ai Le contact facile cependant mon travail prône la discrétion et le respect de mes clients donc ils sont libres de vouloir ou non partager un moment de discussion.

Je peux me rendre disponible et m’ adapter à ma clientèle de jour comme de nuit, effectuer de courts trajets comme de longues distances, je suis équipé pour les bébés, les planches à voile, les animaux, en mode détente ou pressé et même le convoyage de véhicules !

Et on parle de la caisse et des services ?

Je possède un Vehicule Spacieux

Peugeot 5008 Business 6 places, Grand coffre, Climatisation.

Ah j’aime beaucoup… Coté petit plus ?

Je propose à l’intérieur des rafraîchissements , des friandises, des paniers grignotage si il le faut et le journal.

Aussi je fais des mises à disposition pour les visites, le shopping, accompagnement d’invités…

Vous l’aurez compris, Sandra est la chauffeur(e)… J’emets un doute sur le féminin mais m’en fiche…

Je recommande ce service qui est pour moi d’utilité publique, les sorties de boîte notamment, choisir Sandra chauffeur privé c’est permis de conduire conservé.

Visiter le golfe du Morbihan avec une personne qui le connaît , faire du shopping sans contrainte de place de parkingPretty woman le kiffe par contre pour le budget faut demander à Richard Gère… Ou pas 😂

Il n’y a que des avantages ! En plus elle est super cool, très professionnelle et une personne de confiance !

Merci Madame !

Le site : sandra-chauffeur-prive

La page : Sandra votre chauffeur