MART in a good life!

Un témoignage bouleversant et viscéral, un hommage poignant à la vie en prônant le retour à la source et le rapprochement à la nature.

Un portrait de femme extraordinaire, vrai, une Girlsworkeuses quoi… (gw)

Je l’aime tant le temps qu’il reste

Cette phrase tirée d’une chanson de Serge Régiani a fait écho, telle une évidente révélation… j’ai brutalement pris conscience que mes jours étaient comptés !

Mais avant d’aller plus loin, permettez moi de vous raconter brièvement mon histoire.

Après mon burn-out et la cessation de mon activité de consultante web, j’avais pris la décision d’aller vivre au Maroc, mes antidépresseurs dans les bagages.

Deux ans après, quelques jours après mon cinquantième anniversaire, alors que je m’apprêtais à voyager en France, j’ai été prise d’un malaise qui laissa croire aux médecins de l’aéroport que j’étais en train de faire un AVC.

Immédiatement acheminé vers un hôpital Marocain, les urgentistes ont procédé à une IRM, le diagnostique fut sans appel, j’avais une maladie neurologique dégénérative dans la branche des Myélopathies Cervico-arthrosique, le neurologue m’expliqua rapidement qu’aucune intervention chirurgicale ne pouvait être envisagée puisque le processus de dégénérescence était bien avancé et qu’à terme je perdrais d’abords l’usage des membres supérieurs puis enfin les membres inférieurs.

Cette annonce m’avait littéralement anéantie, je ne pouvais m’imaginer totalement dépendante alors qu’au fond de moi une petite voix me disait que j’avais encore plein de choses à faire.

J’ai passé de longs mois à m’apitoyer sur mon sort, le temps nécessaire pour accepter l’inacceptable : vivre le temps qu’il reste avec cette maladie invalidante.

La Camberle – Tarn et Garonne

Revenue, pour ainsi dire, en catastrophe en France puisque rapatrié du Maroc j’ai vécu, durant de longs mois, dans une magnifique demeure du XVII ême siècle en milieu rural.

Je me suis alors reconnecté à la nature, cet environnement qui m’a toujours apporté réconfort et sérénité durant mon enfance.

Alors pourquoi ce site ?

De mon ancienne vie de Coach Web, j’ai gardé mon intérêt pour internet et comme me l’avait très justement conseillé Dominique mon confrère et ami du web mon expérience méritait d’être révélée.

A présent, sur la voie de la guérison (c’est une certitude) j’ai décidé de partager mes expériences afin de créer une activité lucrative.

J’ai dévorer son site, des astuces, des coups de cœur, des recettes, des points de vue et des traits de vie à éveiller notre conscience, à prendre la vie dans l’autre sens !

En tant que femme est-ce qu’il y a un sujet d’actualité qui t’a interpellée cette année ?

Je ne regarde plus la télé depuis des années mais s’il y a un sujet qui me touche énormément c’est l’excision et toutes mutilations faites au corps des femmes, j’espère qu’un jour les mentalités et les traditions changeront afin d’arrêter cette torture.

Je change radicalement de sujet pour une question beaucoup plus légères quelle est selon toi la tenue la plus décontractée que tu aimes porter ?

Officiellement je dirais que le pyjama en pilou est the best! Mais officieusement il est vrai que la tenue d’Ève c’est plus appréciable et légère !

 

Merci Martine pour ce beau témoignage en espérant conclure nos beaux échanges par une future et proche rencontre 😉 

A votre santé !

Site : http://lesecretdelanature.com

Instagram : @martine.s_thefrenchlifestyle

Barcelone par ci Barcelone Barça….

Quand une escapade sur un coup de tête en Espagne et plus précisément à Barcelone tourne à un festival de bonnes surprises…

La Catalogne nous a fait un accueil des plus chaleureux, par les habitants polis, patients et ses différentes personnalités, tantôt chaleureuse et piquante tantôt douce et mélancolique.

Réservé sur Booking.com durant le trajet, le Catalonia Barcelona plaza⭐⭐⭐⭐ à su nous ravir par son hall spacieux, parfumé, son salon chesterfield d’un coté, deux endroits où se restaurer de l’autre, petit déjeuner à volonté pour 20€ ou à la pièce (compter 7€ pour un jus d’orange, un croissant et une boisson chaude) dans un decor soigné, minimaliste et cocooning.

(le – : 22€ / jour le parking)

Je vous laisse voyager ici hotel Catalonia Barcelona

Les chambres spacieuses, lit XXL, douche italienne, serviettes de belle qualité, shampooing, gel douche, brosse à dents, dentifrice, rasoir et gel, peigne, lotion hydratante, peignoir, chaussons…

Un nécessaire de toilette digne d’un grand palace et un personnel très bienveillant, attentionné et professionnel.

Sur le palier un buffet gratuit d’accueil, bonbons, eau detox, jus d’orange maison, café…

Bref vous l’aurez compris les vacances commencent…

Alors direction la piscine sur le rooftop et là une vue exceptionnelle sur la place di Espanya.

Les lits, serviettes et transats sont à disposition gratuitement , avec un bar et même un restaurant sur la terrasse.

Un set DJ est même proposé le dimanche… 🎶🎵

Situé sur une place dynamique, animée, face au muséum Ethnique et culturel de Montjuic, gardé par les spectacles des cascades luminescentes quand le soir couvre Barcelone, l’hotel offre une vue magnifique sur l’effervescence Catalane.

A deux pas du centre commercial Arenas de Barcelona sur quatre étages , où vous trouverez toutes les boutiques notamment coiffeur, prêt à porter, parfumerie et forcement celle officielle de l’équipe de football du Barça.

Pour monter sur le toit des arènes et admirer le panorama il vous en coûtera 1€ Ascension en toute transparence (attention le vertige) et ainsi découvrir une multitude de restaurants multiculturels le tout avec une vue 360°.

les loisirs hormis la piscine de l’hotel.

On attaque les choses sérieuses.

Nous on a opté pour Corsà Nautica, une base située sur la Marina, (et vous avez l’embarras du choix) proposant du jet ski, parachute ascensionel, banane, bouées tractées…

Nous on a tenté le jet ski et été pris en charge rapidement, cependant pour le parachute on a eu une attente d’ au moins 2h 😖… Mais les sensations en valaient le coup, refaire le monde à 300 mètres au dessus de la mer.. Ca n’a pas de prix.. Quoi que… Si… Un ptit budget.

Les lieux où manger, bon nous on a mangé Turc dans un restaurant chic arabe…(magnifique) Au restaurant Alladin, chicha, thé à la menthe et un autre libanais Le Beyrouth sur la remblàs (euh… Si tu aimes les produits frais et une cuisine au top de la propreté passes ton chemin baby)

By night les cascades devant le muséum :

En 3 jours ce séjour improvisé a été de loin un moment de se retrouver en famille, de parler espagnol (mdr) on a plus baragouiner Anglais mais bon.

N’hesitez pas à prendre le taxi ! Rapide, peu couteux il y en a pas mal.

Voici d’autres photos sans prétention de notre épopée !